Rickshaw : la référence en trois roues

Rickshaw : la référence en trois roues

Le terme rickshaw désigne des véhicules de transport à trois roues. Utilisée pour le transport des marchandises et des personnes, la première série de rickshaw a été conçue dans les usines de Piaggio, en 1940. Exportée dans le monde, le rickshaw deviendra  Bajaj en Inde et en tuk-tuk en région indochinoise.

Types de rickshaw

A propulsion à humaine

Le rickshaw dépourvu de moteur est le pousse-pousse, un véhicule originaire du Japon, conçu pour être tiré par un homme. Plus tard, le tireur de pousse-pousse s’adaptera aux innovations technologiques, impliquant cette fusion vélo et pousse –pousse, avant la motorisation du tout.  Le tireur de pousse-pousse deviendra alors pilote de bicyclette, dont partie la partie arrière a été remplacée par un châssis muni de deux roues latérales.  Il pilote l’engin avec le guidon et les freins, et dispose éventuellement de manettes de changement de vitesses. Le pilote fournit toute l’énergie motrice, mais à la différence du tireur de pousse-pousse, en actionnant les pédales avec les pieds. La chaîne assure la transmission vers les deux roues arrières .

Modèle motorisé

La version moderne de rickshaw non-motorisé est utilisée dans les villes, notamment en Europe. Il s’ agit du vélotaxi. Le type de véhicule motorisé possède une partie avant composée d’une motocyclette à deux temps, généralement un scooter ou une mobylette. La mise en place du moteur s’inscrit dans la logique de facilitation du travail du pilote. Une fois équipé d’un mécanisme motorisé, ce pilote pourra se concentrer sur le respect des codes de la route, la sérénité aux guidons afin de permettre une des trajets adéquats.

Le rickshaw dans le monderickshaw

Les bajaj ont été conçu en Inde, mais ont, très vite, conquis les grandes villes d’Asie-du-Sud est. La Thaïlande qui possède son propre modèle de Rickshaw, le tuk-tuk, est concerné. Ce dernier a été à l’ origine des  vélotaxis et mototaxis retrouvés en Afrique, entre autres continents.

Des milliers de rickshaw sont disséminés dans le monde et assurent la fonction de taxi. La plupart de ces conducteurs sont employés dans une société d’artisans transporteurs. Cependant, des sociétés commencent à investir sur le marché de l’autorickshaw familial ou d’entreprise, proposant une gamme d’engins de plus en plus proches de l’automobile et des petits fourgons de livraison dans leur philosophie d’usage.

  • Rickshaw-wallah à propulsion manuel, toujours en circulation malgré de vives polémiques suscitées en Inde.
  • Rickshaw egyptien, une solution à l’absence de ces infrastructures, en particulier dans les petites villes du delta du Nil.
  • En France : le rickshaw est apparu à Lyon et Lille dans les années 90. Ce moyen de transport annonçait une nouvelle ère pour le transport écologique pour les personnes.

Conclusion

Le rickshaw est un modèle de véhicule hybride, mêlant divers systèmes de propulsion. Divers châssis et parfois des carburants différents le font marcher. Depuis sa popularisation par les ateliers Piaggio de Pise, le rickshaw a été adapté selon les idées des ingénieurs des pays respectifs qui les ont adoptés. Ainsi, le rickshaw, qui plus est, ne manque pas de designers qui égayent sa carrosserie, ont été appréciés dans divers pays du monde entier. La France est comprise dans le lot.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *